Les premières vacances de Côme

Vous allez me dire : mais qu’est-ce que c’est que ce titre ??? Ce n’est pas la première fois que Côme est en vacances !
Alors oui, et non. Si vous êtes un lecteur assidu, vous avez déjà suivi nos aventures à trois au bord de la mer. Mais cette fois c’est quelque peu différent puisque Côme est en vacances chez Mamie Patou sans Papa et Maman.

En effet, Tata Côme est en vacances cette semaine. C’est prévu depuis longtemps. Mais comme moi je travaille à Tours, et que Tours est dans une autre académie que Poitiers, et que les deux académies ne sont pas dans la même zone, et bien je ne suis pas en vacances. Thomas non plus. Alors quand Tata Côme a posé ses semaines de vacances en septembre, il a fallu trouver une solution. Ne sachant pas si Mamie Lalou serait dans le coin ou au Soleil de la Réunion en février, nous avons demander à Mamie Patou (qui s’est empressée de prendre une semaine de vacances pour garder le petit lutin).

Nous sommes donc allés passer le week-end à La Chapelle saint martin en plaine (oui, c’est presque aussi classe que Saint Martin la Pallu…)

 

Et donc dimanche on est rentré seulement tous les deux. Je ne vous cacherais pas que le départ a été ponctué de quelques larmes de mon coté (mais pas devant Côme).
Depuis, je suis partagée entre « c’est coooool de n’avoir que soi à gérer » et « Il me maaaanque ! ».

Et de son coté, comment ça se passe ? Quand on l’appelle le soir en appel visio, monsieur est souvent trop occupé pour nous parler. Il fait du vélo, des play maïs, prend le train et le tram pour aller faire du manège… La belle vie quoi. Hier, il n’a pas voulu nous parler, ni nous faire un bisous. Ça promet les retrouvailles…

Les petits papiers

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai emprunté ce livre à la bibliothèque :

Je n’avais pas la moindre idée de la passion que Côme allait développer pour ce livre… (si bien que je vais me faire taper sur les doigts quand je vais le rendre je pense…il a bien servi).

Quand je l’ai ouvert pour la première fois j’ai pensé « mais on se fout de la gueule de qui là ? Ils ne se foulent vraiment pas… »

Mais force est de constater que Côme, lui, il a tout de suite aimé (j’ai encore de la marge avant de comprendre mon fils complètement…). Et pourtant, c’est minimaliste :

Des petits bouts de papier (qu’il a essayé de sortir de la page, comme des gommettes 🤷🏻‍♀️ désolée madame de la bibliothèque…) de plus en plus nombreux et des animaux : poule, poisson, oiseau, escargot et grenouille, qui revendiquent la propriété des bouts de papier

(Il faut juste un peu de souffle pour sortir la phrase sur la page de la grenouille… et je songe sérieusement à utiliser ce livre pour travailler les relatives en syntaxe…)

Ensuite, le vent remets les pendules à l’heure : les bouts de papier sont à lui, et il les donne au lecteur.

Donc mon loustic a essayé de les prendre, ces foutus morceaux de papier qu’on lui donnait… plusieurs fois par jour ! J’en deviens chèvre et je ne sais pas encore si c’est une bonne idée d’acheter ce livre ou si je le regretterais…

En attendant ce matin, pour épargner le livre (et m’épargner une énième lecture…), on a fait des petits bouts de papier…

Mini Picasso (Mais grand pique-assiette !)

Ceux d’entre vous qui côtoient Côme régulièrement savent une chose : il n’a pas volé son surnom de « Monsieur double service ». Mais en plus d’être un sacré pique-assiette, le boubou se révèle être un mini Picasso (c’est pas moi qui le dit, c’est tata Lysa !).

Pour rester dans le thème de la semaine (papa s’est énervé, et a repeint la maison du sol au plafond ici), et parce qu’il a fait un temps de merde, Côme a fait de la peinture. On a d’abord commencé soft, par une sage petite séance avec la peinture à doigts offerte par Tonton Parrain Fred et tata Lysa à Noël dernier :

Quelques jours plus tard, nous sommes passés aux choses sérieuses : achat d’une véritable toile dans un magasin de fournitures d’art chez la Foir’Fouille. Je me suis un peu emballée dans les dimension et la toile a bien failli ne pas rentrer dans la voiture…Pendant la sieste, Maman a posé des bandes de masquages (empruntées à Papa) sur la toile et une fois le goûter terminer, Côme a pu laisser libre cours à sa créativité :

Alors bon, OUI il y avait (et il y a toujours) de la peinture sur le sol de la terrasse, OUI malgré la piquette de peinture on a sacrifié un pantalon et une chemise (mais maintenant Côme a des habits de peinture, comme Papa !), OUI on a bien fait de faire ça dehors mais bordel qu’est-ce qu’on s’est amusé ! Le résultat est plutôt joli, non ?

P. S : Mamie Patou a déjà exigé la toile du maître en guise de cadeau d’anniversaire donc mesdames messieurs les amateurs d’art contemporains, il va falloir attendre un peu avant de pouvoir investir dans les toiles de ce jeune talent !

Un investissement bien placé !

Premier article depuis un loooong moment ! Côme a maintenant 19 mois et il faut l’occuper, sinon ça devient vite sportif ! Je suis venu vous parlé de mon investissement le plus « rentable » en terme de temps passé à occupé Côme/prix : les grosses perles !

Capture d’écran 2017-08-01 à 14.25.24

Prix : 7,99€ sur Amazon (livraison gratuite avec le forfait premium).

Côme a immédiatement été passionné ! Il faut dire qu’elles ont tout pour plaire avec leurs jolies couleurs vives et leurs formes variées. En plus, elles viennent avec 2 ficelles. OUI, DES FICELLES ! Vous avez vu Côme dernièrement, il adôôôre les ficelles (et les « ça tourne », et les aspirateurs…). Il lui a fallu quand même quelques temps (je dirais une vingtaine de minutes réparties sur plusieurs jours) pour vraiment piger comment enfiler la ficelle dans les perles mais depuis on ne l’arrête plus. Au début, donc, il mettait les perles à la verticale et il enfilait la ficelle par le haut. Forcément ça ne marche pas bien. Du coup après quelques essais infructueux c’était « à Maman » et il me tendait le matériel pour que je le fasse. Maintenant il va chercher lui même la boite dans son placard et c’est parti. J’ai remplacé la boite d’origine par une boite de Ferrero Rochers conservée en vue d’activités diverses parce qu’elle n’avait pas de couvercle (pas pratique !).
L’avantage, c’est qu’on peut faire plain de choses : enfiler les perles, bien sûr, mais aussi les empiler, les trier par formes ou par couleurs…
Je vous mets quelques photos :

Comme vous pouvez le voir, les perles sont vraiment grosses, impossible de les avaler.  Et on a combiné l’activité avec de larges pailles (Ikea, 99 cts) pour son plus grand bonheur ce matin !

Pour info, voici le lien pour les perles : Melissa & Doug – 10544 – Billes de Laçage Primaire

La pitrouille …en couleur !

Pendant que Papa travaille (et ne veut pas de bébé sur le chantier), voici ce que Maman a prévu pour Côme (après le dodo):

IMG_1895

Mâââââ…. Qu’est-ce que c’est ???

Les z’amis, je vous présente la première peinture de Côme. Elle est patouillable à souhait et inoffensive puisque comestible. En voici la recette :
Etape 1 : Dans une casserole, on mélange 1 dose de Maïzena avec 3 doses d’eau chaude et on touille.
Etape 2 : On fait chauffer doucement pour que ça épaississe, en surveillant la consistance. J’ai arrêté le feu quand la pâte a pris la texture d’une crème pâtissière (pour les cuisiniers) ou d’une crème hydratante Nivéa (pour les autres). Vous voyez à peu près. On laisse un peu refroidir.
Etape 3 : On répartit la pâte dans des petits contenants et on verse dans chaque quelques gouttes de colorant alimentaire pour obtenir les couleurs souhaitées.

Prochaine étape : on met le bébé en couche à l’ombre dehors sur un carton, on lui laisse la peinture à disposition et on regarde ce qui se passe (en prenant des photos). La suite ce soir ou demain…

EDIT (17h30) : LE VERDICT !

Debout !

Voilà, c’est fait : 7 mois et 20 jours hier, Côme s’est mis debout tout seul pour la première fois. Et maintenant qu’il a trouvé le truc, laissez-moi vous dire que monsieur se vexe quand il retombe sur le popotin !

IMG_1857

La pitrouille

Aujourd’hui voici ce qui a constitué l’activité phare de l’après-midi : la pitrouille !

Étape 1 : Les « ingrédients » : Un grand carton (merci Amazon), 2 grands bols en plastique, de l’eau, de la maïzena … et un bébé (pas trop habillé).

Étape 2 : Mettre tous les ingrédients dans le jardin, à l’ombre. Mettre de l’eau dans un des bols, de l’eau + de la maïzena dans l’autre. Poser le tout dans le grand carton. Poser bébé dans le carton avec tout ça.

Étape 3 : Observez ! Il sera certainement nécessaire de réapprovisionner les bols le temps que bébé s’y intéressera !

Étape 4 : Papa prépare le bain !

Quand c’est pas le pyjama…

Après le repas gargantuesque de ce soir (un petit pot + un biberon de 150mL), le bavoir s’en est sorti quasiment intact, on progresse !

IMG_1758

Ah ben en fait non, j’ai passé mon temps à tenter d’expliquer à Côme qu’il ne fallait pas manger ses pieds entre chaque cuillère, et que le petit chat gris sur ses chaussettes n’avait pas besoin de manger de la purée de carottes… Vie de Maman !