La cuisine est finie !

Nous y sommes ! La cuisine est finie ! Enfin, il reste encore quelques micro aménagements à faire mais ça n’a plus rien à voir avec il y a deux jours. Je vous laisse seul juge :

Il nous reste donc :
1) La baguette à peindre
2) Quelques menus aménagements : une desserte à la place de la poubelle pour ranger le p’tit bazar du dessus du frigo et celui sur le sèche linge, aménager le dessous de l’évier pour y installer les poubelles et une étagère au dessus de la machine à laver. On a aussi investi dans un grand sticker « ardoise » pour coller sur le grand meuble. Mais chut, c’est un AUTOCOLLANT (Thomas est allergique au mot « sticker », il aurait été traumatisé dans une ancienne vie).
3) Dans un futur plus lointain : Changer la table ou la repeindre (argh, encore de la peinture !)

Sondage : la table est mieux au fond de la cuisine ou au milieu ?

Pour rappel : Avant, la cuisine ressemblait à ça :

Plus tard cette semaine : Notre chambre (nettoyage pas fini).

Gommage oriental pour Petit Lapin

Il y a deux jours je suis venue vous présenter la première oeuvre d’art de Côme. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que Petit Lapin, alias Mister Nin-Nin de Côme, avait participé à la fête. Résultat : un petit lapin plein de peinture. Pas d’affolement, la peinture, même acrylique, ça s’en va plutôt bien quand ce n’est pas encore sec. Du coup, après avoir dé-peinturé le bébé, j’ai subrepticement kidnappé la bestiole et je l’ai remplacé par son frère jumeaux pour que le lutin ne s’aperçoive de rien. Puis, j’ai détrempé et planqué la version multicolore dans la machine à laver, en attendant de pouvoir m’en charger (c’est à dire une fois Côme au dodo, pour éviter qu’il ne voit les 2 lapins en même temps…). Et puis….et puis…. une bombe a explosé dans la cuisine et paf ! Ça a eu pour effet de rendre la machine inaccessible pendant 2 jours + de repeindre les murs, très étrange…
Ce soir, ne pensant plus au petit lapin, j’ai lancé la machine et en commençant à étendre le linge… surprise ! Petit Lapin est toujours plein de peinture ! Youpi… Vous voyez la scène ? Avoir un lapin multicolore sur deux, ça tue un peu le plan « frère jumeaux » qu’on échange en douce…

Constatez les dégâts :

Bon, après un petit moment de panique (quand même), il fallait faire quelque chose. Ni une, ni deux, je dégaine le super savon au fiel de boeuf de Mamie Lalou. Ouais, ben ça détache tout, sauf ça. Dommage. Je frotte comme une folle, mais rien ne s’en va, arrrrgh !
Direction mon ami Google : « Comment détacher de l’acrylique sur une peluche » ? Pas de résultats probants. « Comment détacher de l’acrylique » ? Réponse : si c’est pas sec, il faut frotter et utiliser de l’alcool Isopropylique. Si c’est sec, c’est foutu. Ça ne PEUT pas être foutu, non non non ! Je commande quand même l’alcool Isobidulique sur Amazon (au pire, ça servira pour une prochaine tache, apparemment, ça détache plein de trucs). Je continue de chercher mais rien à par « gratter » (ce que j’ai déjà essayé), certains recommandent même de frotter avec du papier de verre, mais je ne suis pas persuadée que des trous dans le lapin soient mieux que des taches. Je veux un truc plus doux… Alors je cogite, je cogite et je tente. J’ouvre les placards  et soudain ma petite cervelle habituée des associations fumeuses se dit qu’elle va tenter de faire un gommage au sucre au petit lapin. Bon, le sucre tout seul, ça n’a pas été suffisant. Mais le combo sucre + savon au fiel + huile de coude de Maman (pendant un bon 45 minutes…), ça ça a été efficace.  Petit lapin est presque propre ! Il reste des mini tâches mais j’ai bon espoir qu’avec le temps et l’usure, il redevienne exactement comme son jumeau. En attendant j’espère que ça fera illusion.

Le voici qui sèche :

IMG_3162

La pitrouille

Aujourd’hui voici ce qui a constitué l’activité phare de l’après-midi : la pitrouille !

Étape 1 : Les « ingrédients » : Un grand carton (merci Amazon), 2 grands bols en plastique, de l’eau, de la maïzena … et un bébé (pas trop habillé).

Étape 2 : Mettre tous les ingrédients dans le jardin, à l’ombre. Mettre de l’eau dans un des bols, de l’eau + de la maïzena dans l’autre. Poser le tout dans le grand carton. Poser bébé dans le carton avec tout ça.

Étape 3 : Observez ! Il sera certainement nécessaire de réapprovisionner les bols le temps que bébé s’y intéressera !

Étape 4 : Papa prépare le bain !

Petit contre-temps

Bonjour tout le monde,

Alors voilà, nous avons quelque chose à vous annoncer, pas facile à dire. Après avoir bien bien réfléchi, nous avons décidé de reporter notre mariage à une date ultérieure (certainement 1 an plus tard). Pas de panique, la raison de cette décision est toute bête : les finances !
Et oui, organiser un mariage ce n’est quand même pas donné et avec l’arrivée de bébé et tout, ben on a revu les priorités.

Sinon, on est toujours aussi zazouille et toujours aussi amoureux l’un de l’autre ! On prend toujours un ton « de débile » quand on se parle (comme dirait Marion)  et notre fils sera aussi zinzin que ses parents (le pauvre !). On s’aime et on vous aime tous, et c’est parce qu’on a envie de vous avoir tous et toutes à nos côtés le jour où on se dira oui qu’on reporte !

premier craquage pour bébé !

Quand on attend un bébé il y a des achats indispensables (un lit, une poussette…) et d’autres un peu moins…

Dans l’absolu, le tour de lit et la gigoteuse font partie des indispensables, mais il est vrai qu’on trouve tous les prix… Moi, j’ai complètement craqué pour ça :

3X_70230_0033_6430

Et oui, nous attendons un petit garçon !

Autant je ne suis pas très shopping pour moi, autant j’ai du mal à ne pas dévaliser les magasins pour Petit Bonhomme !

Merci Aurore !

Si vous avez lu La première rencontre et sa conclusion, vous vous êtes peut-être demandé comment Monsieur avait pu obtenir un deuxième rendez-vous. Voici ce qui s’est passé entre temps pour que je me décide.

Je prenais le thé chez une copine, Aurore, quelques jours après ce fameux rendez-vous, que je lui avais bien entendu raconté, quand elle m’a dit :  » Tu devrais accepté de le revoir. Tu dis qu’il ne te plait pas mais tu parles tout le temps de lui. Il doit quand même avoir quelque chose vu que d’habitude tu ne parles jamais des mecs que tu peux rencontrer. Tu sais, quand j’ai rencontré P***** la première fois c’était à une soirée pour l’anniversaire de quelqu’un. Je l’ai détesté. Je l’ai trouvé ultra prétentieux et je ne voulais plus jamais avoir affaire à lui ! Et maintenant on est fiancé et on se marie cet été ! Des fois, la première impression n’est pas toujours la bonne. Franchement, si c’est juste le fait qu’il fume qui te gêne, y’a pire. Ça serait dommage de passer à coté d’un truc pour un détail. »
Ça m’a fait réfléchir, parce qu’Aurore m’a toujours donné de bons conseils. Et si elle avait raison ? Après tout, je ne perdrais pas grand chose à le revoir…

En plus, le fait qu’il ai eu le courage de me dire « Tu parles trop, tais toi et laisse moi m’exprimer » m’avait plu. Bon, pas trop sur le moment c’est sûr mais je me connaissais suffisamment pour savoir que je me serais vite ennuyer avec quelqu’un qui aurait fait mes quatre volontés et dit « Amen » à tout !

Donc, va pour un second rendez-vous !